Les revendications des doctorant.e.s mobilisé.e.s de Paris 1

  • Le rétablissement de l’exonération des frais d’inscription pour tous les doctorant⋅e⋅s contractuel⋅le⋅s et ATER ; son élargissement aux doctorant⋅e⋅s vacataires ; l’exonération sur critères sociaux pour les autres doctorant⋅e⋅s ;
  • La mensualisation du traitement de tous les vacataires.
  • La fin des dépassements systématiques des heures de service sans rémunération complémentaire dans plusieurs disciplines, notamment les situations fréquentes de travail gratuit (correction de copies hors matières enseignées)
  • Le remboursement des frais de transport pour les vacataires et sur critères sociaux pour les autres doctorant⋅e⋅s, de façon à lutter contre l’isolement des jeunes chercheurs.
  • L’amélioration de nos conditions matérielles de travail : mise à disposition pour chaque école doctorale d’une salle dédiée aux doctorant⋅e⋅s et équipée de postes informatiques avec moyens d’impression.
  • L’augmentation massive des financements de thèse (contrats doctoraux et postes d’ATER) pour que la majorité des doctorant⋅e⋅s soient rémunéré⋅e⋅s pour leur travail.