Communiqué prononcé et diffusé lors du dernier CA de Paris 1 (17 mai), à l’occasion du vote pour la présidence de l’université

Collectif des doctorant.e.s mobilisé.e.s pour l’université

En ce jour de CA entérinant l’élection d’un nouveau président pour l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, nous, doctorant.e.s mobilisé.e.s dénonçons fermement les fonctionnements anti-démocratiques qui y ont cours depuis trop longtemps.

Nous nous opposons à un système non représentatif dans lequel un petit groupe de mandarins dirige l’université sans tenir compte des travailleurs qui la font vivre au quotidien. Depuis une dizaine d’années, des conditions de travail et d’emploi inacceptables nous sont imposées sans que notre avis soit écouté : à plusieurs reprises les personnels de l’université aussi bien que les doctorant.e.s se sont mobilisé.e.s, sans suite, pour revendiquer de meilleures conditions de travail et d’étude. Bien au contraire les directions successives n’ont fait qu’organiser une précarité structurelle, étouffant tout dialogue social – d’autant plus depuis l’intégration d’acteurs extérieurs à l’université dans les instances de décision. Nous ne tolérons plus cette situation ni les abus qu’elle permet.

Notre mobilisation, qui réunit des doctorant.e.s de tous statuts et de toutes disciplines, s’inscrit dans un mouvement national de contestation des précaires de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Elle se structure depuis un an et a permis enfin la représentation des doctorant.e.s au sein de tous les collèges des conseils centraux. Malgré nos revendications, nos actions répétées et notre visibilité accrue, nous n’avons essuyé que le mépris des instances dirigeantes.

Ce n’est qu’à l’occasion du renouvellement de la présidence de l’université que les candidats feignent de nous considérer. Les pratiques clientélistes que nous avons pu constater au cours de cette campagne nous indignent : tractations de couloirs, détournement de procuration, promesses de dernière minute, coup de fil du dimanche soir… alors que nous avions déjà rencontré officiellement chacun des candidats.

Dans ces conditions, l’assemblée générale des doctorants décide de s’abstenir lors de cette élection et de concentrer ses forces sur nos moyens d’actions : rétention des notes, dénonciation publique des dysfonctionnements anti-démocratiques, construction pérenne d’une assemblée générale. Nous exigeons la mise au vote au CA des motions rédigées à partir de nos revendications par l’intermédiaire de notre élue :

  • Mensualisation du traitement de tous les vacataires.
  • Fin des dépassements systématiques des heures de service sans rémunération complémentaire dans plusieurs disciplines, notamment les situations fréquentes de travail gratuit (correction de copies supplémentaires, surveillances…)
  • Élargissement de l’exonération aux doctorant.e.s vacataires qui sont également membres des équipes enseignantes de l’université ainsi que l’exonération sur critères sociaux pour les autres doctorant.e.s ; rétablissement de l’exonération des frais d’inscription pour tous les e.s contractuel.le.s et ATER.
  • Remboursement des frais de transport pour les doctorant.e.s, de façon à lutter contre l’isolement physique, psychologique et intellectuel des jeunes chercheurs.
  • Amélioration de nos conditions matérielles de travail : mise à disposition par chaque école doctorale d’une salle dédiée aux doctorant.e.s et équipée de postes informatiques, fourniture de bureau, imprimantes et photocopieurs.
  • Augmentation massive des financements de thèse (contrats doctoraux et postes d’ATER) pour que la majorité des e.s soient rémunéré.e.s pour leur travail.

Nous savons que notre précarité ne fera qu’augmenter tant que l’université sera gérée selon ces modalités. Nous continuons donc à construire avec l’Assemblée Générale des personnels et des étudiant.e.s un espace de débat ouvert, permanent et réellement démocratique. C’est de cette manière que nous voulons que l’université fonctionne.

Nous étions là hier, nous sommes là aujourd’hui, nous serons là demain.

communiqueCA