Avis sur la rétention des notes en cours à Paris 1

AVIS de l’Assemblée générale des doctorant·es de Paris 1

Depuis un an, les doctorantes et doctorants de Paris 1 sont mobilisé·es pour dénoncer leurs conditions de travail et réclamer une véritable prise en compte de leur statut de personnels de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Devant l’immobilisme de la direction de l’Université, l’Assemblée générale a voté la RÉTENTION des notes pour les matières enseignées et corrigées par des doctorant·es. Cette rétention est d’ores déjà appliquée dans de nombreux UFR (science politique, histoire, droit…).

Le prolongement de cette mesure dépend du vote, par le Conseil d’administration récemment renouvelé, des motions portant nos revendications.

  • Mensualisation du traitement des vacataires.
  • Amélioration de nos conditions matérielles de travail : salle de travail dédiée aux doctorant⋅es, accès à du matériel de bureautique, impressions des exemplaires de thèses nécessaires à nos soutenances.
  • Rétablissement de l’exonération des frais d’inscription pour tous les doctorant⋅es contractuel⋅les s et ATER, élargissement de l’exonération aux doctorant⋅es vacataires et aux autres doctorant⋅es sur critères sociaux.
  • Réflexion en faveur de l’extension de l’exonération à l’ensemble des doctorant·es.
  • Remboursement des frais de transport pour les vacataires et sur critères sociaux pour les autres doctorant⋅
  • Augmentation massive des financements de thèse, création de postes stables plutôt que de vacations.

Étudiants et étudiantes, SOUTENEZ celles et ceux qui assurent vos TD et vos cours, surveillent vos bibliothèques, corrigent vos copies…

Enseignants et enseignantes titulaires et personnels administratifs, APPUYEZ vos collègues qui résistent à la précarisation rampante de l’Université !