Prolongation de l’inventaire des conditions d’emploi précaires

Le Collectif des travailleur·es précaires de l’ESR fait depuis trois mois l’inventaire des mauvaises conditions d’emploi subies par les enseignant·es et les chercheur·es sur la période 2014-2018 : recensement.precairesesr.fr

Nous comptons déjà 740 formulaires complétés, auxquels s’ajoutent 1171 formulaires partiellement remplis, dont certains pourront être pris en compte. Les réponses très fournies aux questions libres sur les discriminations, les abus et la santé au travail traduisent une situation de crise.

Pour l’instant, 70 % des formulaires complétés concernent des contrats dans des universités, 20 % dans des établissements publics scientifiques et techniques (EPST) et 10 % dans des grandes écoles. Voici ensuite la répartition des réponses par type de contrat :

  • Vacataire d’enseignement : 235 (31,76 %)
  • Vacataire de recherche : 16 (2,16 %)
  • Ingénieur·e de recherche : 26 (3,51 %)
  • Ingénieur·e d’étude : 53 (7,16 %)
  • Post-doctorant·e : 102 (13,78 %)
  • Enseignant·e contractuel·le : 31 (4,19 %)
  • Professeur·e contractuel·le : 1 (0,14 %)
  • Enseignant·e contractuel·le du second degré : 7 (0,95 %)
  • Enseignant·e contractuel·le agrégé·e : 1 (0,14 %)
  • Doctorant·e contractuel·le : 115 (15,54 %)
  • Attaché·e temporaire d’enseignement et de recherche : 107 (14,46 %)
  • Secrétariat scientifique : 1 (0,14 %)
  • Coordination scientifique : 4 (0,54 %)
  • Vacation administrative : 5 (0,68 %)
  • Vacation de documentaliste : 2 (0,27 %)
  • Autre : 34 (4,59 %)

Nous manquons encore de répondant·es dans les disciplines suivantes :

  • Droit
  • Économie
  • Sciences du langage
  • Littérature
  • Psychologie
  • Philosophie
  • Histoire
  • Mathématiques
  • Physique
  • Chimie
  • Biologie
  • Sciences et techniques des activités sportives
  • Sciences de l’information et de la communication

Nous avons décidé de prolonger cet inventaire jusqu’au 15 JUIN 2018 afin de permettre à un maximum de personnes d’y participer. Les résultats seront publiés à la rentrée de septembre 2018.

Afin d’éviter l’exposition personnelle des précaires, nous demandons aux collègues titulaires solidaires de FAIRE CIRCULER CETTE ANNONCE AU MAXIMUM SUR LES LISTES DE DIFFUSION PROFESSIONNELLES.

Courage à celles et ceux qui se mobilisent en ce moment pour la défense du service public d’enseignement et de recherche !