Paiement des enseignant.e.s vacataires : on ne lâchera pas l’affaire !

Nous avons appris que plusieurs universités avaient décidé de ne pas payer aux enseignants vacataires l’intégralité de leurs services. A AMU, une composante envisagerait de ne rémunérer que les heures effectuées par les vacataires avant la fermeture de l’Université, le 16 mars dernier. « Les heures effectuées à distance, seront traitées dans un second temps » selon les mots de la DRH en question, sans savoir si elles seront effectivement payées, ni quand (au-delà des habituels retards de paiement des vacations, aussi scandaleux soient-ils). Ceci alors qu’une injonction existe d’assurer une continuité pédagogique pour chaque enseignant et que nombre d’entre nous ont assuré des classes virtuelles, envoyé des dizaines de mails, réalisé des corrections de copies et des visioconférences avec leurs étudiants…

L’AG nationale des précaires de l’ESR qui s’est tenue le 27 mars a pris position pour la rémunération de tous les vacataires sur la base de leur service prévisionnel, qui doit être partout considéré comme assuré. A Marseille et à Aix, nous devons nous assurer que personne ne soit privé de rémunération.

Que vous soyez affiliés à AMU ou non, dans le cas où vous n’auriez pas l’assurance que vos heures effectuées à distance seront rémunérées ou que vous êtes dans l’incertitude sur le paiement des heures en question, contactez-nous à l’adresse suivante :