Communiqué des doctorant.e.s de Paris I contre la suppression des demi-Ater

Bien que très peu rémunérateurs (1520 euros brut, 1250 euros net par mois) pour 96h d’enseignement annuel et un temps de recherche “non quantifiable”, les contrats de demi-ATER sur 12 mois permettent à de nombreux.ses doctorant.e.s de disposer de temps pour se consacrer à leur thèse. Les conditions d’un temps plein permettent rarement d’avancer dans le travail de recherche, avec une activité d’enseignement équivalente à celle d’un maître de conférence, mais sous-payée par rapport au travail demandé (1693,85 nets ).

Continuer la lecture de « Communiqué des doctorant.e.s de Paris I contre la suppression des demi-Ater »

Lettre à la Présidence de l’Université Paris I

Il y a un an, notre collectif a présenté des candidat·es aux élections des Conseils centraux de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ces candidatures s’inscrivaient dans le cadre d’un mouvement unitaire des doctorant·es d’UFR diverses et de tout statut : non-financé·es, vacataires, contractuel·es, ATER. Par cette démarche, les doctorant·es souhaitaient porter la voix des trois mille personnes qui, bien souvent oublié·es, participent quotidiennement à la production scientifique, aux enseignements et au bon fonctionnement administratif de l’Université. Nos bons résultats à ces élections nous ont permis de siéger dans tous les Conseils centraux. Conscient·es de ses limites, nous avions choisi de jouer le jeu institutionnel en parallèle d’autres types de mobilisation. Un an plus tard, le bilan de cette activité est plus désastreux que nous aurions pu l’imaginer.

Continuer la lecture de « Lettre à la Présidence de l’Université Paris I »