Avoir un doctorat, mais pas d’emploi !

(Cette tribune a été également publiée sur Le Monde le jeudi 18 mai 2017)

« Si vous vouliez trouver du travail, c’est un BTS qu’il fallait faire, pas une thèse ». Cette phrase a été adressée à l’un d’entre nous par sa conseillère Pôle emploi : elle figure parmi les témoignages collectés sur le site Doc en Stock afin de rendre visible la précarité subie par des milliers de titulaires d’un doctorat privés d’emploi stable.

Selon le Centre d’études et de recherches sur les qualifications (CEREQ), le taux de chômage des docteur·e·s avoisine aujourd’hui 10 %. C’est trois fois plus qu’en Allemagne, en Angleterre ou aux États-Unis, qui forment pourtant davantage de docteur·e·s que la France. Nous souffrons surtout de l’incertitude liée à notre situation : une récente note d’information ministérielle souligne que moins d’un·e docteur·e sur deux dispose d’un poste fixe dans les cinq ans suivant sa soutenance de thèse.
Continuer la lecture de « Avoir un doctorat, mais pas d’emploi ! »

BibCNRS : les docteur.e.s sans postes sans accès aux revues ?

Au cours des dernières semaines, sans avertissement, les différents portails d’accès aux publications scientifiques ont été remplacés par un nouveau portail intitulé BibCNRS, où l’accès y devient individualisé. Cela exclut de fait les sans-postes, avec des conséquences évidentes quant à leur capacité à poursuivre des recherches.
Continuer la lecture de « BibCNRS : les docteur.e.s sans postes sans accès aux revues ? »

Présentation du Collectif des Docteur·e·s sans poste

Notre initiative s’inscrit dans la dynamique du Collectif national des travailleur·e·s précaires de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR), avec lequel nous articulons différentes luttes localement et nationalement. Face à la précarisation massive et de longue durée dans l’ESR, ce collectif vise à répondre à un problème spécifique : celui de l’atomisation des précaires après l’obtention de leur doctorat, en particulier lorsqu’ils ne sont plus véritablement liés à un laboratoire de recherche et quand ils travaillent dans plusieurs établissements, ce qui les rend extrêmement vulnérables en raison de leur isolement.
Continuer la lecture de « Présentation du Collectif des Docteur·e·s sans poste »