Suppressions et déclassements lors de la campagne de recrutement au CNRS de 2017

Cette année, le jury d’admission de l’INSHS a procédé à plusieurs déclassements, reclassements voire suppressions de postes dans les sections 32, 35, 36 et 39 du CNRS. Sont passés sur des listes mails professionnelles des messages s’indignant, à juste titre, de la remise en cause du travail du jury d’admissibilité. Ces pratiques s’inscrivent dans une casse des procédures de recrutement des concours de la fonction publique dont ceux de l’enseignement supérieur et la recherche (ESR) ne sont pas les seuls à faire les frais. Par leurs justifications, ces déclassements expriment une fois de plus un développement nocif vers l’ « excellence » qui participe au retrait de l’égalitarisme dans l’ESR. Enfin, toute l’affaire relève surtout d’un problème cardinal : le manque de postes.
Continuer la lecture de « Suppressions et déclassements lors de la campagne de recrutement au CNRS de 2017 »

L’abus de Google à l’École peut nuire gravement à notre société…

Le 12 mai 2017, le directeur du numérique pour l’éducation au ministère de l’Éducation nationale, Mathieu Jeandron, a autorisé les établissements scolaires à utiliser des outils et services des géants du Net. Si cette autorisation ne concerne pas directement l’Enseignement Supérieur et la Recherche, nous ne pouvons que constater que les Universités suivent une évolution similaire, aux conséquences tout aussi délétères. Ainsi, le collectif des travailleur·e·s précaires de l’ESR s’est joint aux associations et collectifs signataires du commiqué publié le 1 juin et reproduit ci-dessous :

L’éducation est un terrain de jeu mondial fructueux pour les grands groupes du numérique nommés les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) et d’autres en quête de nouveaux marchés à conquérir. Cette transformation des systèmes éducatifs touche tous les pays du monde. Face a ce phénomène, la fonction de l’État devrait être de réguler les services éducatifs, de s’assurer que ces nouveaux supports et usages numériques bénéficient à l’intérêt public, aux services des élèves des professeur·e·s et des acteurs socio-éducatifs. Ce faisant, les usages du numérique devraient s’inscrire dans une politique publique en tant que bien commun.
Continuer la lecture de « L’abus de Google à l’École peut nuire gravement à notre société… »

Mensualisation des vacataires : un appel au bon sens comme seule action du quinquennat

Le 25 avril, à quelques jours de la fin de son mandat, le gouvernement a publié une circulaire concernant les délais de paiement des vacataires de l’enseignement supérieur. Ce document suggère aux président·e·s d’Universités la mise en place de nouvelles règles pour la rentrée 2017-2018 et l’objectif « [d’]un rythme de versement mensuel » « dans le cas de vacations effectuées de façon régulière ». Il invite également à la transmission et à la signature des contrats de travail par les travailleur·se·s avant leur prise de fonction.

Si cette publication semble répondre à certaines des revendications exprimées lors des nombreuses mobilisations des collectifs en lutte au sein des Universités, il est en réalité difficile d’y voir autre chose qu’une reconnaissance symbolique et a minima. Ce document n’était pas contraignant – juridiquement, il n’a ni plus ni moins de valeur qu’une « note de service » – les administrations des Universités pourront décider de tout simplement ignorer ce rappel à l’ordre, et surtout au droit. Sa formulation même (« L’objectif que nous pouvons nous fixer est d’atteindre… ») laisse transparaître l’absence de volonté du gouvernement de réellement lutter contre ces pratiques. Ainsi, après des années d’inaction lorsqu’il était en capacité d’agir, le ministère se contente ici de rappeler aux président·e·s d’Université le bon sens et le droit les plus élémentaires, d’une manière qui pourra être défaite aussitôt le nouveau gouvernement nommé.
Continuer la lecture de « Mensualisation des vacataires : un appel au bon sens comme seule action du quinquennat »

Appel à troller le ministère !

Précaires, twittos, trolls de toute l’université, hashtaguez-vous !

Pour fêter la science à défaut de sauver l’université, le gouvernement organise sur une semaine (du 8 au 16 octobre) quelques événements destinés à masquer le naufrage institutionnel derrière la bonhommie ministérielle. Et, pour ajouter un peu de guignolerie à l’incurie, le même gouvernement a lancé un hashtag destiné à accompagner ces délicieux événements : #FDS2016
Continuer la lecture de « Appel à troller le ministère ! »

Pétition et semaine de mobilisation nationale contre la précarité

Les précaires de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR) lancent une pétition et une semaine d’actions nationale pour appeler à la mobilisation de tou·te·s contre la précarité !

Après des mois de mobilisation, le gouvernement ignore non seulement nos revendications, mais semble aussi vouloir s’en moquer. Les derniers décrets et arrêtés concernant le parcours de la thèse, le statut des doctorant·e·s et leur rémunération, passés à la sauvette pendant l’été, sont autant de nouveaux coups à l’avenir de la recherche et au souci d’un enseignement de qualité. En aggravant une situation déjà très précaire, le ministère fait preuve d’une inconscience dommageable et d’un mépris pour les jeunes chercheur·e·s et personnels BIATOSS, dont les revendications sont aussi précises que réalisables. BIATOSS, enseignant·e·s-chercheur·e·s, chercheur·e·s ou étudiant·e·s contractuel·le·s, ce système de précarité nous touche tou·te·s et met en danger nos conditions de travail et de vie.
Continuer la lecture de « Pétition et semaine de mobilisation nationale contre la précarité »

Contre-réforme du statut des doctorant·e·s : un nouveau recul pour les précaires, une nouvelle avancée vers l’Université marchande

À la suite de l’arrêté du 25 mai dernier sur la réforme du doctorat, adopté malgré l’opposition des instances paritaires compétentes (CNESER notamment), le gouvernement a publié le 29 août dernier un décret sur le statut des doctorant·e·s contractuel·le·s et un arrêté sur leur rémunération. Ces deux textes viennent accentuer la fragmentation des statuts, la négation des droits sociaux des doctorant·e·s et l’opacité de l’octroi des financements et de leur durée, qui variera de 3 à 6 ans selon le bon vouloir des président·e·s d’Université.
Continuer la lecture de « Contre-réforme du statut des doctorant·e·s : un nouveau recul pour les précaires, une nouvelle avancée vers l’Université marchande »

Repas de solidarité à la Nouvelle Rôtisserie

Mise à jour 20 juin : Pas moins de 75 menus sont sortis de la cuisine du restaurant associatif et 650 euros sont entrés dans les caisses du collectif. Cet argent couvrira les frais d’impression et de transport des événements que nous organiserons à la rentrée prochaine. Nous remercions chaleureusement la Nouvelle Rôtisserie ainsi que celles et ceux qui se sont chargé·e·s de la cuisine, du service et du ménage, qui ont rendu possible ce beau moment de convivialité.
Continuer la lecture de « Repas de solidarité à la Nouvelle Rôtisserie »

« La précarisation de l’enseignement supérieur et de la recherche nous asphyxie »

Tribune du collectif publiée dans Le Monde. Bien que publiée sous le nom de Gabriel Bortzmeyer (Le Monde ne publie pas de textes qui ne soient pas signés nominativement), elle n’en a pas moins été rédigée collectivement, ainsi qu’amendée et votée en AG nationale.
Continuer la lecture de « « La précarisation de l’enseignement supérieur et de la recherche nous asphyxie » »

Les précaires de l’ESR s’invitent au CNAM

[MISE À JOUR 10/06 : ajout de la vidéo de l’action]

Mercredi 25 mai, des membres du collectif Précaires de l’ESR se sont invité·e·s au Forum « Sciences Recherche Société » qui se tenait au CNAM à Paris pour remettre au Secrétaire d’État Thierry Mandon l’« acte de naissance » de notre Collectif et attirer l’attention sur nos situations, et plus généralement sur celle de l’Université.
Continuer la lecture de « Les précaires de l’ESR s’invitent au CNAM »